Forum Accrosdupad.com


 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mass Effect

Aller en bas 
AuteurMessage
AbSoLuT b
Général
Général
avatar

Masculin
Nombre de messages : 725
Age : 38
Localisation : Rodez (12)
Date d'inscription : 14/10/2006

Infos gameur/gameuse
Consoles possédées: xbox 360
Jeux du moment: Mass Effect, Assassin's Creed, Cod 4, Pgr4, Eternal Sonata

MessageSujet: Mass Effect   Mar 18 Sep - 16:01



Enfin une date officielle pour ce rpg futuriste qui fait déjà beaucoup parler de lui: 23 novembre!

Developpeur: Bioware
Site officiel: Site Officiel : http://masseffect.bioware.com/
Jeu solo uniquement.





Preview: (Xboxgen)

"Un vendredi matin, 9h00, je suis convié pour une présentation en avant première du jeu que j’attends le plus sur 360. Il nous vient du même studio qui a fait d’un jeu de Star Wars ce que Star Wars aurait dû être au cinéma. Kotor m’a volé nombres d’heures de ma vie. MASS EFFECT, j’en suis certain maintenant, fera de même.

Les amoureux, comme j’en suis, de Kotor, ne seront pas dépaysés. Parce qu’il faut être clair, Mass Effect, c’est un peu l’univers de Star Wars, sans les Jedi (encore que, les pouvoirs sont de la partie), sans les sabres lasers et surtout, sans la licence.
Vous voici donc à choisir entre un personnage masculin ou féminin. Vous n’aurez pas le choix sur son nom de famille puisqu’il/elle se nommera Shepard. A vous de préférer le prénom par défaut ou de vous en choisir un. Idem en ce qui concerne le visage. On peut le modeler à loisir, un peu à la manière des sims sur PC. On peut rajouter des cicatrices, changer la couleur des yeux etc.… Mais, de ce que j’ai vu, et même testé, c’est qu’il vaut mieux garder le visage de base, celui qu’on a vu sur toutes les vidéos. Car les effets de textures et de lumières sont bien plus jolis si on ne le retouche pas. Le jeu n’est pas finalisé à 100 %, peut-être que ce sera corrigé. D’ailleurs, j’ai noté qu’un remarquable travail graphique avait été apporté au « héros ». Certains PNJ sont un tout petit peu moins bien, mais c’est tout de même très réussi.
Vient ensuite votre passé, qui n’est, bien évidemment, pas détaillée en large. Il y en a trois. Un passé de colon (pas celui qui est avant le rectum), de voyageur galactique ou natif de la Terre. Ce choix, m’a-t-on dit (je le tiens du producteur du jeu) aura un impact important sur le déroulement de l’histoire.
Il faudra encore opter pour votre alignement. Là, je m’adresse aux vieux amateurs de « Donjons et Dragons », le jeu à l'origine des alignements. C’était le temps où le Jeu de Rôle se faisait autour d’une table, entres potes, avec pour seule technologie des crayons, des dés, des litres de coca, des michoko et notre imagination… En gros, il y a le Loyal bon : C’est celui sur qui on peut compter. Le genre de mec droit, qu’affectionne particulièrement notre président. Il y a le gars, pas vraiment mauvais, mais pas vraiment bon non plus. C’est le Chaotique bon alias, Clint Eastwood dans « Le Bon, la Brute et le Truand ». Et puis il y a Rone. Pardon, je veux dire le Chaotique mauvais. Alors lui, il est vraiment méchant. C’est Setenza, Dark Vador et Keyser Söze réunis. Vient en dernier lieu le choix de la classe. 6 s’offrent à vous :
Le soldat, habile avec les armes, l’ingénieur, qui trafique la technologie et le mystique, qui a la Force. Vous me direz, il en manque trois. Les autres sont des combinaisons : Soldat/ingénieur, Soldat/mystique et Mystique/ingénieur. Les bi classés quoi.

Ensuite, et bien c’est parti pour une longue histoire dans une lointaine Galaxie.

La première chose qui surprend est bien entendu le rendu graphique. Il est tout simplement ce qui se fait de mieux actuellement, à mes yeux du moins. C’est vraiment stupéfiant, et tout particulièrement les aliens qui bénéficient d’un soin particulier. Je mettrai tout de même une légère réserve sur l’ensemble graphique qui est un tout petit peu froid. Votre perso n’est pas vraiment baisant et vos coéquipiers non plus. Espérons que nous ferons la rencontre d’un Jolee Bindo ou d’un HK-47 pour apporter une touche d’humour, surtout s’il est grinçant. N’ayant visité que le début du premier monde à explorer, je n’ai pas eu le loisir d’apprécier toute la richesse graphique des décors. Mais il semble que rein se soit destructible ni que l’herbe n’ondule sous l’effet du vent. D’autres softs, bien qu’un peu dépassés techniquement, bénéficient de ce genre de détail. C’est dommageable car cela aurait renforcé le sentiment d’immersion.
Les animations de vos personnages ne pose aucun problème et sont tout à fait réalistes. Certains ennemis sont un peu plus rigides mais en même temps, il s’agissait d’une variété d’humanoïde mi zombi, mi robot, alors …

Je ne vais pas vous dévoiler le début du scénario pour ne pas spoiler inutilement. On fait appel à vous pour une enquête assez complexe qui nécessite compétences et efficacité. On a besoin d’un gars qui sache tuer et qui la déjà fait de nombreuses fois. Voilà pourquoi je mettais « héros » entre guillemets tout à l’heure : J’ai le sentiment que votre avatar sera une sorte de Jack Bauer dont les choix se situeront très souvent aux frontières du mal et du bien, avec des points de vu sur la question tout à fait subjectifs.
Dès le début du jeu, on se rend compte que les dialogues ont une place très conséquente dans le soft. Ils font partie intégrante du gameplay. La façon dont vous vous comportez, dont vous interagissez, modifiera profondément la relation aux PNJ. Vous n’apprendrez pas les mêmes informations selon qu’ils vous craignent ou vous respectent. En tout cas ça, c’est sur le papier. Ceux qui n’aiment pas les discours, passez votre chemin. Tout comme dans Jade Empire, il y a de l’action dans Mass effect. Mais il y a avant tout une intrigue.
En anglais, les voix sont impeccables et contribuent à se plonger dans le scénario. Espérons qu’il en sera de même pour nous. Parce que oui, nous aurons droit à des dialogues en français !
Vos sélections de dialogue se font à l’aide du stick droit. On choisit l’essence de la réponse, parce que votre personnage, lui, va jouer la scène avec un discours plus ou moins long. On peut également faire appel au charme ou à l’intimidation. Et il y a une chose qui va encore plus loin. On peut décider d’insister pour obtenir un maximum d’informations plutôt que d’obtenir l’essentiel. Tous vos choix, de gentil ou de méchant apporteront des points de lumière ou d’obscurité (tiens tiens). A propos de méchanceté, dans Mass Effect, ce n’est pas feint. Il ne s’agit pas de garder l’argent d’une veuve en détresse. On peut véritablement être une ordure. Vos coéquipiers qui ne l’auraient pas compris pourraient bien le payer de leur vie. Je ne dirai rien d’autre…
À propos d’eux. Vous avez deux partenaires qui vous suivent partout et à qui vous donnez des ordres. Ordres de tirs, de regroupement, de replis ou d’avancer sur un point (la sélection se fait à l’aide de la croix directionnelle). On peut aussi leur dicter d’utiliser telle arme ou tel pouvoir. Le choix des armes se fait à l’aide du bouton supérieur gauche et les capacités spéciales à l’aide du bouton supérieur droit. Chacun d’eux met l’action en pause pour ouvrir un menu en cercle divisé en trois tiers. Un pour vous et les deux autres pour vos acolytes. C’est pratique et instinctif. Les ordres se donnent avec rapidité et facilité.
La gâchette gauche sert de zoom et la droite permet de tirer. Dès le départ, on dispose de 4 armes en plus des grenades freezbe (petit point négatif, le lancement et le déclenchement de ces grandes se fait avec le bouton « back » qui ne tombe pas facilement sous le doigt, dommage). Il y a le flingue, qui est déjà bien efficace, le fusil d’assaut, le pompe et le snipe. Là, on se dit : Whooow, ce carton que je vais faire. Alors on épaule le fusil, on vise, on zoome. Le réticule de visé bouge comme si vous étiez atteint de la maladie de parkinson et là on cherche désespérément le bouton qui permet de retenir sa respiration. Hé hé. Il n’y en a pas. Vous pourrez utiliser le snipe, certes, mais n’espérez pas atteindre vos cibles. Vous ne deviendrez compétent qu’en dépensant les points d’expérience. L’idée est très bonne. Si vous n’avez pas amélioré vos compétences d’arme, vous n’êtes pas précis, vous souffrez du recul et pour tout vous dire, vous n’êtes que moyennement dangereux. Oh! Le réticule de visé est bien sur la poitrine de l’ennemi (à ce sujet, l’ennemi est toujours idiot : Il pense que l’ennemi c’est vous, alors que l’ennemi, c’est lui. Desproges) mais la balle partira 3 fois sur 4 à côté. C’est très frustrant au début et même flippant, car on se dit qu’on ne va pas faire de vieux os. Rassurez-vous, dès les premières compétences améliorées, les choses s’arrangent et vos adversaires reçoivent la somme de plomb qui leur est due.
Pour avoir bataillé un peu, je n’ai pas trouvé l’IA des ennemis véritablement impressionnante. Il y avait même des petits bugs de comportement assez agaçants (encore une fois, le jeu n’est pas finalisé). Toujours pour parler des combats, il faut imaginer un Gears of War. Même vue et pour ainsi dire, même gameplay. Oui mais, ce n’est pas aussi rythmé que GOW, ni aussi fluide. Mais que voulez-vous, le combat est l’essence même de GOW et Mass Effect s’en tire néanmoins avec les honneurs. Je finirai sur la baston en disant que la tactique semble de loin préférable au bourrinage de masse (ok, je sors).
Je ne pourrais pas vous parler des pouvoirs car j’avais choisi le soldat de base et, n’ayant joué que le tout début, je n’ai eu accès à rien.
Il y avait trop de bruit environnant dans la salle pour pouvoir apprécier l’accompagnement musical et les bruitages mais je ne pense pas trop m’avancer en disant qu’ils seront de haute facture.
J’ai pu également observer que nous aurons la possibilité de conduire des véhicules dont l’efficacité semble prometteuse.
A l’instar de KOTOR encore une fois, on choisit le monde que l’on veut visiter à l’aide d’une carte galactique sur laquelle les planètes sont référencées. Je ne sais pas si elles sont toutes accessibles car s’il y avait 6 ou 7 mondes dans KOTOR, il y en a une bonne soixantaine pour Mass Effect. Vient bien évidemment la question de la durée de vie du jeu. Là encore, je ne peux me fier qu’aux promesses du producteur. Compter 40 heures si et seulement si, vous ne faites que la quête principale. En revanche, en explorant tout à fond, il semblerait qu’on approche la centaine d’heures. Il a été fait référence à Oblivion sur ce point. Je ne sais pas si c’est vrai et je préfère laisser planer un doute pour ne pas être trop déçu si ce n’était pas le cas. Ce qui est pratiquement certain, c’est qu’il y aura un véritable intérêt à rejouer l’histoire en faisant des choix radicalement différents pour découvrir les fins multiples qui sont prévues

Quid du mode on-line ? Mass Effect est absolument un jeu solo (pas vrai, Yann ?... ok, je ressors). Ceci est du au fait que vos réponses et vos actions ont un réel impact sur le déroulement de l’histoire. Et comme le jeu semble s’appuyer sur l’implication du joueur et sur l’intrigue qui en découle, il était impossible d’inclure des modes coopératifs.
Quant à vouloir se fraguer à tour de bras, d’autres jeux le font très bien. Personnellement, ça ne me gêne pas.
Dernier petit détail, le jeu sera interdit aux moins de 18 ans à cause de scènes violentes. (Le producteur nous a aussi confié qu’il y aura de la romance si vous creusez la question… C’est peut être la véritable raison à cette interdiction. Ahhhh, Bastila…)

Voilà, j’ai parlé sous la torture et je vous ai livré tout ce que je sais sur cette petite merveille. Mass Effect s’appuie les bases solides de leurs aînés que sont KOTOR et JADE EMPIRE. Dans un sens, cela ne va pas révolutionner le style Bioware. Mais, l’ensemble du soft semble bien plus immersif avec un scénario à la hauteur de nos attentes et des graphismes qui poussent le réalisme un cran plus loin. Il est pratiquement certain que MASS EFFECT sera pour un bon moment une référence en terme de qualité.
Je terminerai par un petit conseil. Les jeux vidéo, c’est un peu comme le sexe. Parfois, on a envie d’une petite partie rapide alors qu’à d’autres, on veut prendre son temps. Le jour de la sortie du jeu, quand vous reviendrez avec votre précieux exemplaire dans les mains ; Prenez votre temps, installez vous confortablement, prévoyez une petite boisson, car vous partirez pour une très belle histoire, dans une lointaine galaxie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mass Effect
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Accrosdupad.com :: MICROSOFT :: Xbox 360-
Sauter vers: